Lettres de Gourgounel

Tournesol
Moulin à parole
Moulin à parole
Messages : 4018
Enregistré le : mar. 20 oct. 2015 18:12

Lettres de Gourgounel

Message non lu par Tournesol » ven. 1 mars 2019 06:59

De Kenneth White.On me l’a passé,en disant qu’il pourrait me plaire.Je l’ai ouvert au hasard,par politesse,et je suis tombé sur ça:je n’ai plus besoin de me laver: le matin,il me suffit de faire un pas au-dehors et de rester nu un moment ,debout sous la pluie.Puis je rentre dans la maison,je me frictionne de la tête aux pieds,et,tirant ma chaise contre la maie,je me mets à méditer.En général,il fait jour à demi,et j’y vois à peine.J'allume parfois une bougie;d’autres fois,je me contente d’attendre jusqu’à ce qu’il y ait assez de lumière.
Et sur cela »:après cinq jours de travail forcené,le cinquième soir je m’assis,dans la maison nettoyée,sur une des deux chaises que j’avais récupérées,au même titre que l’ancienne et très belle maie,débarrassée de la crasse qui l’enveloppait.C’était,avec une armoire branlante et une vieille commode,tout mon mobilier.Je n’avais pas besoin d’autre chose,sauf peut être d’un lit. »
D’après son auteur,ce livre est un livre idiot,au sens Taoïste.Ce qu’il illustre ainsi: au IXesiècle,Lieu Tsong- yuan écrivit ceci dans la préface à son Recueil poétique du ruisseau stupide: » Au sud du fleuve Kouan il y a un ruisseau qui coule vers l’est et se jette dans la rivière Siao...installé près de ce ruisseau,je n’ai pu savoir avec précision son nom...je me suis vu obligé de lui en donner un,et je l’ai dénommé : le ruisseau stupide...Bien que ce ruisseau ne soit d’aucun profit pour la société,il excelle à refléter tous les êtres de la nature.Il est pur et clair,beau et limpide....Aussi bien ,l’homme stupide s’y attache et l’aime,il s’y sent heureux et ne voudrait pas le quitter...J’ai beau être en désaccord avec la société qui m’entoure,je trouve satisfaction dans mes écrits,j’examine la nature,j’en observe tous les aspects,je chante le ruisseau stupide dans mes chants stupides... »
Voilà,Kenneth White termine sa préface ainsi: » nous voulons être les poètes de notre vie » disait Nietzsche,qui constitue la porte occidentale de ce livre,comme Tchouang- tseu en est la porte orientale.
Je considère que les lettres de Gourgounel,avec les Limbes incandescents et les Dérives,forment une trilogie qui pourrait avoir pour titre général: itinéraire d’un surnihiliste. »
Purée,si avec ça ,vous avez pas envie de le lire....!

Avatar du membre
Michel Loiseau
Grand Être Exceptionnel
Grand Être Exceptionnel
Messages : 1768
Enregistré le : mar. 20 oct. 2015 16:43

Re: Lettres de Gourgounel

Message non lu par Michel Loiseau » ven. 1 mars 2019 07:19

Surhihiliste ? Le concept est curieux.
Je note le titre et le nom de l'auteur dans mes plaquettes.

Tournesol
Moulin à parole
Moulin à parole
Messages : 4018
Enregistré le : mar. 20 oct. 2015 18:12

Re: Lettres de Gourgounel

Message non lu par Tournesol » ven. 1 mars 2019 07:26

SurNihiliste !pour tout vous dire,j’envisage de l’acheter et ma douce veut en offrir un exemplaire à une amie...
Ce livre raconte son installation en Ardèche en 1962, et fourmille,outre de poèmes chinois et japonais,d’observations croustillantes sur les facteurs alcooliques,les cueilleurs de champignons de mauvaise foi et les paysans pauvres opposés aux fruits et légumes des magasins,remplis de produits chimiques,si,si, en ´62!

Avatar du membre
Michel Loiseau
Grand Être Exceptionnel
Grand Être Exceptionnel
Messages : 1768
Enregistré le : mar. 20 oct. 2015 16:43

Re: Lettres de Gourgounel

Message non lu par Michel Loiseau » ven. 1 mars 2019 07:32

Surnihiliste, oui, mes doigts se sont emmêlés.
J'ai lu deux ou trois trucs sur Internet à propos de ce livre, quelques critiques de lecteurs. Je ne suis pas sûr que ce soit pour moi mais si jamais je tombe dessus dans l'une ou l'autre de mes librairies, j'y jetterai un coup d'œil.

Répondre